Plan du site - Avocat Lyon Rhône 69 - Cabinet Laurent Cretin
Mentions légales - Avocat Lyon Rhône 69 - Cabinet Laurent Cretin
Avocat Lyon 7 Rhône 69 - Prenez rendez vous en ligne



avocat pénal lyon

Avocat en droit pénal à Lyon - Les juridictions pénales

Le thème développé ci-dessous ne remplace pas une consultation auprès d'un avocat

Le cabinet d'avocat Laurent Cretin situé à Lyon 7 vous conseille et vous assiste devant les juridictions pénales (Tribunal de police, Tribunal correctionnel...)

La répartition des compétences entre les trois juridictions pénales ( Tribunal de police, Tribunal correctionnel et Cour d’Assises) se fait sur la base de la classification des infractions (en contraventions, délits et crimes).




Les contraventions, infractions les plus légères (tapage nocturne, violences suivies d’une interruption temporaire de travail inférieure à 8 jours...), sont passibles d’une peine d’amende. Ces infractions sont jugées par le Tribunal de police.




Les délits concernent des atteintes aux personnes, aux biens ou aux institutions (Exemples :violences aggravées, agressions sexuelles, homicides involontaires, escroqueries, incendies volontaires, outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique ou chargées d’une mission de service public...). Ils sont jugés par le Tribunal correctionnel, saisi par le procureur de la République ou par le Juge d’instruction, après réquisitions du ministère public. Ils peuvent faire l’objet d’une peine d’amende ou d’une peine de travail d’intérêt général, mais sont pour la plupart passibles d’une peine d’emprisonnement (pouvant aller jusqu ’à 10 ans d’incarcération dans les cas les plus graves).




Les crimes (meurtres, viols, actes de tortures et de barbarie, ...........), sont jugés par la Cour d’Assises, saisie par le Juge d’instruction ou la Chambre de l’instruction. Elles sont passibles de peines de réclusion criminelle pouvant aller jusqu’à la perpétuité. Depuis la loi du 15 juin 2000, il est possible d’interjeter appel d’un verdict de Cour d’assises.




Tout verdict ou jugement pénal peut ainsi désormais faire l’objet d’un appel. A l’issue de ce recours pourra être formé un pourvoi en cassation, porté devant la Cour de cassation, chargée d’examiner si les règles de droit ont été respectées. En cas de cassation, l’affaire est de nouveau jugée.